Services

Le château de Roseraie: l’hippothérapie et l’autisme

Le château de Roseraie: l’hippothérapie et l’autisme

Le Château de Roseraie est un établissement accueillant les adultes souffrants d’autisme. Des activités y sont organisés afin de favoriser le développement des résidents mais aussi pour améliorer leurs connaissances. Ces activités sont scindées en 4 axes: l’axe sensoriel, l’axe de l’éveil, l’axe sportif et l’axe naturel. Dans l’axe sportif nous pouvons y retrouver l’hippothérapie mais apprenons-en un peu plus sur cette thérapie.

La Château de Roseraie

L’hippothérapie et l’autisme

L’hippothérapie est également connue sous le nom d’équitation thérapeutique, d’équithérapie ou d’équitation adaptée. L’hippothérapie pour les personnes souffrantes d’autisme consiste à faire appel à des chevaux ou des poneys pour augmenter la qualité de vie des personnes handicapées ou à problèmes.

Recherches scientifiques

Durant des années, l’hippothérapie n’a pas fait l’objet de recherches. Cette pratique a été popularisée par des témoignages. Cependant, en 2005, plusieurs études sont réalisées sur l’efficacité de l’hippothérapie et changent son statut de « controversée » à « prometteuse ».

En se référant aux résultats des recherches sur les bienfaits de l’équitation thérapeutique, nous pouvons observer que cette thérapie permet des progrès au niveau de la communication, de la perception, de l’attention et de la gestion des émotions. Elle serait également intéressante pour réduire l’hyperactivité, accroître le volonté et améliorer l’intégration sensorielle. De toutes les zoothérapies (thérapies utilisant des animaux) les scientifiques estiment que l’hippothérapie est celle qui est la plus efficace auprès des personnes autistes.

Déroulement d’une séance d’équitation thérapeutique

Les séances peuvent se passer de deux façons différentes: à pieds ou à cheval.

Les séances à pieds

Les premières séances d’équitation thérapeutique commencent généralement à pieds et à une certaine distance de l’animal. Au fur et à mesure, la personne autiste crée un lien émotionnel avec l’animal en le touchant et en le toilettant. Ce type de séance permet de développer les interactions sociales, l’attention et pour les plus jeunes personnes, la perception de la totalité de son propre corps.

Les séances à cheval

Lors des séances à cheval, les mouvement effectués par le cheval permet de travailler la mobilité de l’autiste.

Néanmoins, de façon générale, l’hippothérapie reste encore onéreuse car celle-ci nécessite beaucoup de ressources humaines mais aussi d’adaptations. Ces adaptations ont pour but de garantir un confort et une sécurité optimale. En effet lors de séances à cheval, celle-ci peut mobiliser jusqu’à 4 personnes. Une thérapeute, une personne pour guider le cheval et deux personnes pour prévenir les chutes.

N’hésitez pas à vous rendre au Château de Roseraie pour des plus amples informations sur l’hippothérapie ainsi que sur les autres activités proposées.

 

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top