Finance

Financement de votre habitation, la solution adéquate

Financement de votre habitation, la solution adéquate

Trouver un financement pour votre habitation n’est pas une mince affaire lorsque vous n’avez pas les moyens. La seule alternative est le prêt. Mais quel prêt ? Cela dépend en fait de votre projet immobilier, si vous songez à acheter, à construire, ou tout simplement rénover une habitation existante. Il existe également des astuces qui vous permettent de réduire vos engagements et maintenir ainsi l’équilibre dans votre budget.

Ne dépassez pas le taux d’endettement maximal

C’est une obligation légale à laquelle vous ne pouvez déroger en principe. En règle générale, le seuil d’endettement est fixé à 33% de votre revenu mensuel. Le reste contribue à votre subsistance. Pour un couple, ce seuil peut être repoussé jusqu’à 40%. Pour des salaires plus conséquents, ce seuil peut être plus élevé. Mais n’oubliez pas qu’un prêt vous engage pendant une dizaine d’années. Il reste toujours possible de renégocier votre prêt, en augmentant ou en réduisant vos mensualités. Mais cela vous engage à des frais supplémentaires.

Assurez un bon apport personnel

La participation de la banque dans votre projet immobilier n’atteint jamais 100%. Les frais de dossier et les autres frais de notaire sont habituellement laissés à votre charge. Votre apport personnel est également le gage de votre bonne fois et de votre implication sérieuse dans l’aventure. Vous profiterez à coup sûr de la confiance de votre banquier et un taux relativement faible si vous présentez un apport de 15 ou 20%. Il est tout à fait possible de constituer cet apport par des prêts à faible taux tels que les crédits jeunes ou même les prêts à taux zéro.

La durée du prêt, une question de moyens

Un prêt durant plus longtemps réduit vos mensualités. Néanmoins, vous devrez vous acquitter plus d’intérêts au final. A l’inverse, les mensualités sont plus élevées dans un prêt à terme plus court. Mais l’avantage est la rapidité de vos engagements et des intérêts moins importants. Vous choisissez la durée de votre engagement selon vos possibilités. Il ne faut pas que le crédit vous mette dans une situation insoutenable. Les mensualités doivent respectées la part cessible de votre salaire mensuel. N’oubliez pas que vous avez aussi d’autres engagements et frais à votre charge, les courses, les charges scolaires des enfants, les factures. Si possible, faites en sorte de pouvoir mettre des économies de côté.

Taux fixe ou taux variable pour votre crédit hypothécaire ?

Tous les experts financiers vous le diront, le taux variable est le plus avantageux, mais aussi le plus risqué. Vous profiterez de la baisse du taux d’intérêt du marché. Néanmoins, vous risquez également de supporter les hausses intempestives. Le taux fixe vous met à l’abri de ces oscillations. Vous saurez exactement le prix de votre crédit dès la signature du contrat. Lorsque le taux actuel est au plus bas, il vaut mieux contracter un prêt à taux fixe. C’est lorsque le taux du marché est élevé qu’il vaut mieux appliquer un taux variable. Vous profiterez de la prochaine baisse. N’hésitez pas à utiliser simulateur-pret-hypothecaire.be pour avoir un aperçu de vos engagements.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top