Santé

Une grippe qui s’aggrave : quelles sont les mesures à prendre ?

Une grippe qui s’aggrave : quelles sont les mesures à prendre ?

Une grippe qui s’éternise s’accompagne parfois de complications importantes. Pourtant, il est si simple de s’en prémunir. Gros plan sur les mesures à prendre pour éviter l’apparition et l’aggravation d’une telle maladie virale.

Quelles sont les complications de la grippe ?

La grippe est une maladie virale contagieuse. Lorsqu’elle s’aggrave, elle peut provoquer des bronchites aiguës chez les personnes âgées et les adultes. Elle peut être également à l’origine des difficultés respiratoires. Par ailleurs, chez les enfants, les complications se présentent sous forme d’exacerbation d’un asthme ou d’otites. Ils sont encore plus fatigués lorsque l’infection pulmonaire en vient à bout.

Les personnes qui sont atteintes d’une maladie chronique cardiaque et pulmonaire ont les poumons sur-infectés faute d’une grippe. Celle-ci crée des lésions au niveau de ces organes dans la phase secondaire de la pneumopathie. Si elle ne cesse pas d’évoluer, elle peut conduire à une insuffisance respiratoire, pouvant s’avérer mortelle.

Il est de ce fait nécessaire de traiter à temps cette maladie au risque d’exacerber ses symptômes. 2000 à 7000 patients ne survivent pas sur une année d’épidémie à la pneumopathie bactérienne et virale. Il y a de quoi s’inquiéter si une toux est mal soignée.

Comment éviter la grippe et ses complications ?

La meilleure solution pour prévenir la grippe est la vaccination. L’administration d’un vaccin antigrippale est gratuite pour les personnes âgées de plus de 65 ans. Elle est également réalisée à titre gracieux pour tous les patients atteints d’insuffisance cardiaque, d’insuffisance respiratoire en encore de diabète. Cette injection s’adresse aussi aux gens qui souffrent d’asthme ou de broncho-pneumopathie chronique obstructive. Elle est opérée gratuitement dans le cadre d’un traitement prolongé, qui concerne les adolescents de moins de 18 ans et les enfants de plus de 6 mois. Tous les malades hospitalisés sont aussi pris en compte au moment du coche vaccinal.

Si vous avez de la grippe en dehors de la période de vaccination antigrippale, vous devrez tout de suite consulter un médecin. Cette maladie virale se manifeste par une fièvre importante, une toux, des courbatures voire des troubles digestifs. Parfois, ces signes sont confondus à ceux d’un simple rhume ou d’une angine. Pour éviter toute confusion, il est judicieux de faire un test rapide de dépistage. Ce recours est recommandé par le professionnel de santé, tout comme le traitement adapté. Très souvent, les médicaments qu’il prescrit sont des antiviraux et des antipyrétiques.

Comment traiter une pneumopathie bactérienne ?

Lorsque la grippe s’aggrave, elle peut conduire à une pneumopathie bactérienne mortelle. Cette infection du poumon se traduit par des frissons, une fièvre importante (40 °), un pouls rapide et une toux sèche.

Selon l’équipe d’un centre médical, l’antibiothérapie est le traitement le plus adapté en cas de pneumopathie. S’il s’agit d’une pneumonie franche lobaire aiguë, l’administration d’amoxicilline par voie orale par voie intramusculaire ou intraveineuse peut s’avérer nécessaire. Par ailleurs, les macrolides sont les antibiotiques utilisés en cas de pneumonie atypique. Un diagnostic bactériologique voire une hospitalisation est recommandée par le médecin dans la mesure où le patient a des difficultés respiratoires.

 

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top