Maison

L’hiver: une menace pour nos toitures

L'hiver: une menace pour nos toitures

Balade en raquettes, bataille de boules de neige, après-midi luge, construction de bonhomme de neige, soirée au coin du feu, souper raclette, etc.: si l’hiver est certes propice à l’amusement et à la détente, nos toitures voient quant à elles l’arrivée de la saison froide d’un tout autre œil… C’est que toiture, froid, glace et neige ne font effectivement pas bon ménage. Pour éviter au maximum les dégâts causés par l’hiver, il vous faut les anticiper, tout en prêtant un regard attentif à votre toiture toute la saison durant. On vous dit tout. 

Quelques mesures préventives

Si nous ne sommes encore qu’en automne, l’hiver arrivera toutefois bien assez tôt! Et avant que neige et glace ne recouvrent nos toitures, mieux vaut s’assurer de l’état de santé de celles-ci.

Les professionnels du métier sont en effet nombreux à recommander aux particuliers d’effectuer un contrôle de leur toiture courant octobre-novembre. Ce dernier permet de pointer du doigt les éventuels défauts liés au temps ou à un mauvais entretien. La période est également propice au nettoyage des gouttières, zones fréquemment occupées par une multitude de feuilles et branchages. Non dégagées pour l’hiver, elles participeront à favoriser la formation de glace et l’infiltration d’eau.

Un œil attentif et un entretien régulier

Durant l’hiver, il vous faut veiller à l’apparition de plusieurs phénomènes:

L’accumulation de neige

Alors oui, la neige, c’est joli. Reste toutefois que trop de neige tue la neige… Contrairement aux apparences, la neige, accumulée, peut parfois peser très lourd. Hors, votre toiture n’est pas en mesure de supporter une charge illimitée… Pour éviter un affaissement ou toute autre infiltration d’eau, il vous faudra donc procéder au déblaiement de celle-ci.

Les barrières de glace

Second fléau: les barrières de glace. Si d’aucun trouvent un caractère romantique aux stalactites de glace, reste qu’elles ne sont pas forcément les bienvenues sur nos toitures. Outre la dangerosité de celles-ci pour toute personne amenée à circuler en dessous, elles peuvent également provoquer, ici encore, des infiltrations d’eau. Ces stalactites sont en réalité le signe d’une mauvaise isolation. Cette barrière de glace empêchant l’eau de s’écouler normalement du toit peut donc induire d’importants dégâts…

Si l’aspect extérieur de votre toiture peut potentiellement vous alerter quant à de possibles problèmes, il est également recommandé de jeter un œil attentif aux plafonds et murs de vos greniers et/ou étages supérieurs. La présence de tâches d’humidité, par exemple, peut-être synonyme d’une infiltration d’eau.

Une fois l’hiver terminé, il est également conseillé d’effectuer un bilan de santé de votre toiture, de façon à déterminer s’il est quelques travaux de toiture consécutifs à l’hiver à envisager.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top