Santé

Le mildiou, comment éviter cette maladie au potager ?

Le mildiou, comment éviter cette maladie au potager ?

Le printemps est chaud et humide ? L’été est arrivé ? Si vous êtes jardinier (amateur ou émérite), vous savez que de nombreuses menaces pèsent sur vos cultures, potagères ou florales. Découvrez comment éviter une maladie ravageuse : le mildiou.

Le mildiou, quels moyens de prévention pour l’éviter ?

Afin de comprendre quelles mesures peuvent être mises en place à titre préventif, rappelons ce qu’est le mildiou. Une fois que la maladie est là, peu de moyens en permettent le traitement.

Le mildiou est une maladie cryptogamique ou fongique. Cela signifie qu’elle est causée par un champignon qui se répand par les spores, d’où l’aspect ravageur du mildiou, une fois que l’un des plants est atteint.

Les variétés horticoles les plus sujettes au mildiou sont :

  • Les légumes d’été tels que plants de tomates, l’aubergine, le piment, la pomme de terre ;
  • La vigne ;
  • Certaines herbes aromatiques : le persil, l’oseille et la ciboulette.

A la faveur de l’humidité, le mildiou s’attaque d’abord aux feuilles, qu’il brunit, puis remonte dans les tiges pour atteindre les fruits, qui finissent par pourrir. Si vos plants de tomates sont atteints par le mildiou, enlevez les fruits qui peuvent murir sur un seuil de fenêtre. Par contre, les pommes de terre immatures ne muriront pas après cueillette !

Comment éviter le mildiou ? Par quelques mesures de prévention simples :

  • Plantez vos cultures de façon espacée, afin que les feuilles ne se touchent pas. Si les plants sont aérés, cela ne favorisera pas la propagation des spores ;
  • Buttez vos cultures sur 20 cm environ: une plante fortifiée sera moins sensible à la maladie ;
  • Arrosez au pied du plant, et évitez de le faire en fin de soirée, afin de permettre une évaporation salutaire ;
  • Coupez les feuilles basses: l’eau stagnante pose problème, et peut générer la maladie. Coupez les feuilles qui touchent le sol, afin d’éviter le contact ;
  • Traitez préventivement à la bouillie bordelaise, ou à un fongicide biologique assimilé à la bouillie bordelaise ;
  • Semez et cultivez sous serre, sous abri, sous film plastique, afin de limiter l’humidité sur les feuilles ;
  • Respectez la rotation des cultures : ne cultivez pas 2, 3 voire 4 ans de suite des variétés sensibles au mildiou au même endroit. De même, ne laissez pas des plants atteints par la maladie au sol, et ne les jetez pas dans votre compost ! Le champignon peut persister durant tout l’hiver dans le sol, et se réactiver au printemps suivant ;
  • Paillez vos plantations potagères : la plupart des cultures apprécient un paillage pour le maintien d’un bon taux d’humidité. Il agit également à titre préventif.

Si vos plants sont atteints par la maladie, il n’y a malheureusement, pas grand-chose à faire : couper les feuilles infectées, concocter une infusion de fleur de tanaisie, si la maladie n’est pas encore tout à fait installée.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top