Maison

Se former pour devenir serrurier métallier

Se former pour devenir serrurier métallier

Le secteur de la serrurerie métallique est un secteur où il y a de plus en plus d’embauches. Afin d’être opérationnel pour le métier, il faut se former. Pour entreprendre le métier, un serrurier doit avoir au minimum un CAP serrurier métallier. En général, la durée d’étude pour obtenir ce CAP est de deux ans. Après il est possible, soit de poursuivre les études dans le domaine, mais aussi de déboucher directement vers la vie active. Outre l’obtention d’un CAP, il est aussi possible de suivre des formations pour parfaire les techniques. Cela permet d’améliorer les capacités et les compétences pour le métier.

Pourquoi se former en serrurerie

Quand on parle du métier de serrurier métallier, il n’est pas toujours et seulement question de dépannage ou d’installation de serrure. Le domaine d’expertise est très étendu. En effet, un serrurier touche à peu près à tout ce qui relève du domaine métallique, les ouvrages en aluminium comme les voiles et les stores. Un serrurier fait aussi des blindages de porte, des fabrications de garde-corps,…

C’est la raison, pour laquelle l’obtention d’un CAP en serrurerie métallique est insuffisante afin de pouvoir correctement entreprendre le métier. Ainsi, les formations à courte durée sont très utiles pour pouvoir répondre aux besoins des clients et futurs clients. Sans compter qu’il est toujours bien de se démarquer de la concurrence grâce aux expériences que l’on a acquises pendant les formations.

Comme formation à court terme, il est possible accroître ces capacités en ouverture et installation de porte, se former pour le blindage de serrure, apprendre la vitrerie et les volets, se former en contrôle d’accès et vidéo surveillance et bien d’autres encore. Pour voir un site qui propose des formations à courte durée, cliquez ici

Que faire après une CAP en serrurerie métallerie

On peut faire deux choses après l’obtention d’un CAP en serrurerie métallerie. En premier lieu, on peut tout de suite se mettre en pratique. C’est-à-dire, que l’on pratique directement le métier. Et d’un autre part, on peut continuer les études dans le domaine. Pour ce second choix, il est possible de poursuivre ces études pour l’acquisition d’un autre CAP ou faire une année d’étude pour obtenir un brevet de compagnon professionnel (BCP) ou encore une mention complémentaire. Après cela, on peut continuer à étudier deux années de plus et obtenir un bac pro ou un brevet professionnel (BP). En bref, il est mieux d’approfondir ces compétences grâce aux formations ou à la poursuite dès l’étude.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top