Le karting, entre loisir et compétition

Un sport reconnu…

L’origine du karting remonte au milieu des années 1950 aux Etats Unis. Dès son arrivée en France, le karting attira de nombreux adeptes et donna naissance à des pilotes de renommée internationale comme Alain Prost et Ayrton Senna.

Très vite, le karting a pris beaucoup d’ampleur et est devenu un sport reconnu. Aujourd’hui, il fait parti de la FFSA (Fédération Française de Sport Automobile) au même titre que le rallye.
Beaucoup de pilotes de Formule 1 commencent leur carrière par le Karting. La longueur des circuits (700 m – 1500 m) varient en fonction de la distinction loisir/compétition.
Il existe de nombreuses compétitions et catégories en France : KF1 (la meilleure), KF2, KF3….

Concernant les karts, différentes cylindrées et puissance sont proposées : 100 cm³, 125 cm³ (avec boite de vitesse ou sans), 250 cm³(appelé « Superkart », c’est une autre catégorie du karting).
En réalité, tout dépend du circuit, du pilote et si c’est du karting de location (en mode loisir) ou karting de compétition.

Il faut savoir qu’en karting de compétition, un kart de 125 cm³ peut atteindre les 185 km/h sur circuit long. Pour information, un équipement obligatoire est requis (casque, combinaison, minerve, gants, chaussures montantes).

…et un loisir passionnant.

En France, plus de 300 pistes pour le karting de loisir ont été recensées. Les karting proposés vont de 50 à 100 km/h en moyenne.

De plus en plus de centres multi loisirs ont ouvert dans plusieurs régions, et proposent des sessions de karting. C’est le cas par exemple du Karting Aix en Provence (Bouches du Rhône, 13) qui propose des sessions d’une certaine durée en circuit indoor (intérieur). Souvent, on peut trouver d’autres activités que le karting dans ces complexes multi loisirs (Laser Game, bowling, simulateur).

Pour les débutants, il est préférable de commencer sur le kart le moins puissant car la prise en main demande un léger temps d’adaptation pour le pilote. En effet, la conduite d’un kart est relativement nerveuse, et un coup de volant trop brusque vous fera faire un tête-à-queue. Mais pas d’inquiétude, les sensations sont tout de même garanties.
Pendant les premiers tours, roulez tranquillement pour analyser le circuit et vous familiariser avec l’engin.

Maintenant que tout est dit : A vos marques ! Prêts ? Feu ! Partez !

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top